Sortie des versions

Cette utilisation originellement orientée serveurs a également influencé son cycle de sortie de nouvelles versions. Une fiabilité irréprochable était nécessaire, ce qui a entraîné des délais très longs entre les versions stables (surtout à l'époque des versions 3). Cela avait pour conséquence de fournir des applicatifs stables mais parfois désuets ou dépassés au moment de la sortie d'une nouvelle version.

En 2008, pour résoudre ce problème, la version Etch et demi (etch-and-a-half) propose une mise à jour des paquets au sein d'une version stable, ce qui est une première dans l'histoire de Debian.

En 2009, il est décidé de commencer à geler les paquets à la fin de chaque année impaire (c'est-à-dire de stopper les mises à jour des éléments constituants pour se concentrer sur leurs bonnes interactions). Cette nouvelle stratégie laisse apparaître un cycle de développement de deux ans, et avec une nouvelle version stable au début de chaque année impaire (comme les versions LTS d'Ubuntu, mais sans fixer la date de sortie).

Toutefois, la sortie de la version 6.0 (alias Squeeze) de Debian le 6 février 2011 devrait constituer une exception unique à cette règle afin de pouvoir adapter le rythme au nouveau calendrier.

La version 7.0 (alias Wheezy) de Debian devrait sortir au début de l'année 2013, conformément aux souhaits de la communauté de sortir une version stable tous les 18 à 24 mois.

Sécurité

D'une manière générale la sécurité est réputée être un point fort de Debian. La politique de sécurité (commune aux systèmes libres) est de toujours afficher les failles de sécurité découvertes. Une équipe dédiée à la sécurité de l'ensemble des logiciels proposés sur Debian est d'ailleurs une référence dans ce domaine et participe activement au comité "Open Vulnerability Assessment Language".

En mai 2008, Luciano Bello, développeur Debian et chercheur en sécurité informatique découvre que des changements effectués dans la version d'OpenSSL distribuée par Debian avaient provoqué une faiblesse dans le générateur de nombres aléatoires. Ainsi les clés de sécurité générées par une machine utilisant la version Etch étaient prévisibles55. Cette faille a concerné aussi les distributions dérivées de Debian telles que Ubuntu et Knoppix.

Communication

On relève aussi des problèmes sur le plan de la communication (site web à l'aspect peu moderne et peu actualisé par exemple), du moins jusqu'à la sortie de Squeeze : le site officiel, le wiki et l'interface d'accès au paquets ont ainsi été mis à jour ; mais aussi des problèmes de communication entre les développeurs. Ces aspects avaient notamment été pointés du doigt par Sam Hocevar lors de la campagne pour le poste de chef de projet56 en 2007.

Logos

Version libre du logo Debian

Le logo actuel (la volute) est l'œuvre de Raul M. Silva, c'est le résultat d'un concours organisé en 1999.

Il existe en deux versions : une version dont l'usage est libre (volute seule, avec ou sans la mention « Debian ») et la version officielle (volute sur une bouteille avec ou sans mention « Debian ») qui ne peut être utilisée qu'avec l'autorisation explicite de Debian.

La volute évoque le bon génie qui s'échappe de la lampe d'Aladin.

 

Aller au haut